L'objectif de la Cohérence Cardiaque est la gestion optimale de notre stress en nous plaçant le plus rapidement possible dans l’état de calme et de vigilance nécessaire, afin de trouver des solutions en cas de situations délicates.

         

Car lorsque nous sommes sous pression, irrités, dans un état de grande fatigue, voire d'épuisement ou de dépression, nous agissons comme si nous étions en danger, prêts à combattre ou à fuir.

 

Nous avons dans ces moments, une perte de perception, un manque d'écoute, une baisse de productivité, une baisse de capacité à communiquer clairement.

 

C’est là qu’intervient la puissance de la Cohérence Cardiaque en nous ramenant très rapidement dans l’instant présent, lieu de l’expression optimale de nos facultés.

 

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

Dans mon processus vers l’amélioration de mon état, la Cohérence Cardiaque m’a été d’un grand secours, toujours disponible, tant dans les grands moments de MCS que dans les périodes d’accalmies.

 

C’est déjà en 2004 que je découvre la Cohérence Cardiaque avec le livre « Guérir » du professeur David SERVAN-SCHREIBER.

 

 

C'est en 1991 que Doc Lew Childre fonde l’Institut HeartMath en Californie

 

 

C’est aussi en 1991 que J. Andrew ARMOUR introduit le concept de « cerveau du cœur » dont on sait aujourd’hui qu’il contient 40 000 neurones.

 

Et c’est en 1995 que le terme de « Cohérence Cardiaque » s’est imposé en cardiologie.

 

Puis, les chercheurs découvrent que le cœur sécrète aussi une hormone, de l'ocytocine, qu’on appelle « hormone d'amour », et qu'on retrouve dans le cœur plus souvent que dans le cerveau (Horackova 2004).

 

Ils découvrent aussi que le cœur envoie plus de signaux au cerveau que le cerveau n'en envoie au cœur : environ deux tiers des échanges ont lieu du cœur vers le cerveau.

 

Notre cœur et notre cerveau dialoguent ensemble et communiquent avec tous nos organes : les signaux transmis sont plus ou moins harmonieux, influençant nos pensées et nos actes

 

 

LE PRINCIPE

 

Quand on dit qu’un cœur bat à 60 coups par minute cela représente en fait une moyenne.

En réalité, le rythme cardiaque alterne des phases d’accélérations et de décélérations.

L’état de cohérence cardiaque est obtenu lorsque la variabilité de ce rythme se fait de manière ample et harmonieuse, traduite par des courbes de la forme :

Une courbe de ce style indique que nous sommes en lien avec notre plein potentiel intellectuel et qu’ainsi notre esprit est plus clair, notre discernement meilleur, nos décisions plus évidentes et plus simples à prendre.

 

De plus, nos émotions positives, en augmentant l'harmonie et l'amplitude de ces courbes, accroissent la stabilité et l'état de cohérence et accélèrent notre rapidité de décision, d'action et de coordination.

        

Les recherches en neuroscience de l'Institut HeartMath montrent que nous développons notre plein potentiel quand la pensée et les émotions sont en cohérence.

Extrait de graphique à partir du logiciel HeartMath emWave Pro

 

 

DÉROULEMENT DES SÉANCES

 

Nous découvrons au fur des séances trois niveaux de pratique de la Cohérence Cardiaque.

        

Nous apprenons ainsi à :

  • Harmoniser notre respiration 
  • Créer un lien entre notre cœur et notre respiration
  • Y ajouter la dimension émotionnelle

 

La première séance a un double but : révéler le mode de fonctionnement habituel de la personne en terme de cohérence cardiaque et l’initier à l’harmonisation respiratoire.

 

Bernard Olivier DUMONT